Artisanat : une génération en quête de sens au travail

C’est une lame de fond qui secoue la nouvelle génération de diplômés : la quête de sens au travail. Si l’on connaissait les reconversions professionnelles de fin de carrière, une nouvelle tendance vient bousculer les codes du marché du travail : changer de vie, la trentaine à peine révolue. Si cette vague inquiète les grandes entreprises, qui multiplient les stratagèmes pour fidéliser leurs talents, elle créé avant tout une dynamique inédite et positive au niveau de l’artisanat français. On en discute.

 

Ce raz-de-marée artisanal, bien analysé par Fred de la Compta, dans son article « Néo-artisanat : la génération Y en quête d’authenticité » n’est pas un hasard. Dans un monde en pleine mutation, où les questions sociétales et écologique tendent à prendre une place de plus en plus importante, une autre manière de voir le monde émerge. De plus en plus, les jeunes diplômés d’aujourd’hui réfléchissent différemment, plaçant la sécurité de l’emploi au second plan, loin derrière la quête de sens. Les facteurs à la source de ce changement majeur et quasi-soudain sont multiples.

 

 

Tout plaquer pour une nouvelle aventure !

 

Pour autant, deux éléments ont profondément ancré le phénomène, au cours des dernières années : la crise environnementale, avec une prise de conscience collective sur l’impact que peut avoir notre modèle de société sur l’environnement, et la crise économique de 2008, qui a révélé un système financier frauduleux et déconnecté des réalités.

 

 

 

Sans entrer dans une analyse sociologique poussée, les faits sont là : de plus en plus de cols blancs, issus des plus grandes écoles et ultra-diplômés, ne croient plus au schéma. Dans la lignée du « consommer mieux », ils tendent aujourd’hui à privilégier le « travailler mieux ». Leur ambition : exploiter leurs compétences pour se rendre utiles envers la société et vivre une expérience hors du commun.

 

L’artisanat, le nouvel eldorado des cols blancs

 

Car si l’artisanat était regardé, auparavant, avec dédain par les catégories CSP+, il devient aujourd’hui la porte d’entrée vers une nouvelle vie. Finis les PowerPoint ennuyeux, les tableaux statistiques à double entrée et les call sans intérêt : place à l’inventivité, à la terre et à l’aventure. Bien loin des open-space conventionnels, où seuls règnent les bruits de clavier et du téléphone, se construit un monde nouveau, qui prône les circuits courts, la transmission des savoirs et la production éco-responsable.

 

Là où les grandes entreprises accumulent les promesses, les néo-artisans agissent réellement pour un idéal : celui d’un monde où le consommateur achète des produits de qualité, fabriqués à proximité de chez lui et dans des conditions respectueuses de l’homme et de la planète. Avec audace, ils sont donc de plus en plus à franchir le pas. À Masterbox, on pourrait vous en citer à la pelle, comme Les Affranchis, qui élaborent des savons artisanaux, ou Max Daumin, qui fabrique désormais des épices en dosette. Mais comment aborder ce sujet sans évoquer Audrey Blettery, fondatrice de La Pointe du Vent. A l’issue d’une longue carrière dans le domaine du marketing, la Bretonne a décidé de changer de vie en lançant sa marque de bijoux.

 

 

Contre le bore-out, l’aventure !

 

Ces switch radicaux marquent le début d’une longue mutation. À l’heure où 91% des salariés français se disent désengagés professionnellement, le phénomène risque même de s’accélérer au cours des prochaines années. Pour fuir le stress, les missions vides d’intérêt et les process interminables, la génération Y se laisse désormais tenter par des métiers manuels, quitte à redescendre dans l'échelle sociale et à perdre en confort de vie.

 

 

 

Aujourd’hui la quête de sens, qui transparaît à travers le « why » si cher à la nouvelle génération d’entrepreneurs, est au cœur du renouveau de l’artisanat. Et c’est une chance, car ces néo-entrepreneurs, issus, très souvent, du monde du digital, de la finance et du marketing, apportent de nouvelles approches pour dépoussiérer les savoir-faire ancestraux. Ainsi, de nouveaux services apparaissent, des processus de fabrication innovants voient le jour et de nouvelles manières de communiquer s’affirment. Objectif : se démarquer.

 

À vous de jouer !

Alors, prêt à franchir le pas ? Si vous envisagez de tout plaquer pour vous lancer dans une aventure entrepreneurial, en lien direct avec l’artisanat, n’hésitez pas à contacter Masterbox. A travers une box originale, nous aidons les néo-artisans à faire connaître leurs produits auprès d’un large panel de consommateurs, attachés au made in France.

 

Commentaires

Veuillez noter que vos commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.

Nos coffrets-cadeaux

Valables à vie, ils contiennent une sélection de coffrets artisanaux à recevoir à domicile.

Petits Plaisirs Pour Elle

(467 avis)
A partir de 30,00 €
Voir les offres

Petits Plaisirs Pour Lui

(262 avis)
A partir de 30,00 €
Voir les offres